Un algorithme qui prédit la mort à l’hôpital autorisé aux USA

L’agence des produits de santé (FDA) aux États-Unis a confirmer le tout premier algorithme habile de prévoir les arrêts cardio-respiratoires en milieu hospitalier. Un outil de veille qui a déjà épargner des décès d’après des essais cliniques réalisés.

L’agence du médicament américaine, a accorder en janvier 2018 l’utilisation en milieu hospitalier d’un algorithme capable d’anticiper les événements ayant un potentiel mortels. WAVE Clinic Platform est un système de surveillance, de veille et d’analyse en temps réel des indices vitales. Il est capable d’alerter jusqu’à 6 heures d’avance en cas de détresse vitale du patient. Une dégradation qui peut provoquer un décès par accident vasculaire cérébral ou insuffisance respiratoire. Grâce à sa capacité de prendre en considération les éventuels antécédents médicaux et familiaux du patient, L’algorithme développé par la société américaine Excel Medical, permet de détecter en continu des variations très subtiles de ces indices et d’accomplir des analyses croisées.

Mise en cause de l’efficacité :

Des études menées au service de soins intensifs du Centre médical de l’université de Pittsburg qui ont portées sur 24 patients, six décès ont été enregistrés dans le groupe contrôle contre 0 sur celui profitant de la plateforme de surveillance WAVE Clinic Platform. Le système à effectivement révéler des critères d’instabilité cardio-respiratoire avant que celle-ci ne se manifeste cliniquement.Dans ce cas, l’intelligence artificielle embarquée permettant d’éviter le funeste événement.En pratique, une équipe d’intervention rapide pourra en 15 minutes à peu près pour réagir à une alerte, quoi dire en leur donnant six heures … l’intervention sera plus productive et peut sauver des vies humaines.

Comments

comments